Biographie de Robert Schuman

 

L'Homme d'État, Père de l'Europe Été

1963, peu avant sa mort le 4 septembre :

"Les dures leçons de l'histoire ont appris à l'homme de la frontière que je suis à se méfier des improvisations hâtives, des projets trop ambitieux, mais elles m'ont appris également que lorsqu'un jugement objectif, mûrement réfléchi, basé sur la réalité des faits et l'intérêt supérieur des hommes, nous conduit à des initiatives nouvelles, voire révolutionnaires, il importe de nous y tenir fermement et de persévérer."

 

 

Robert Schuman est né à Luxembourg, le 29 juin 1886 ; sa mère était luxembourgeoise et avait épousé un lorrain qui s'était en quelque sorte soustrait à l'annexion, en allant s'établir dans le Grand-Duché, à quelques kilomètres d'Evrange, son village natal. C'est ainsi que le jeune Robert Schuman fréquenta l'école primaire et secondaire à Luxembourg. Ayant fait ses études supérieures en Allemagne, il ouvre un cabinet d'avocat à Metz en juin 1912. Deux ans plus tard, la guerre éclate Robert Schuman est réformé pour des raisons de santé.

En novembre 1918, l'Alsace-Lorraine fête son retour à la France et Robert Schuman entre au Parlement comme député de la Moselle. En 1939, une nouvelle guerre éclate et en mars 1940, Robert Schuman, est nommé sous-secrétaire d'Etat pour les Réfugiés. De retour en Lorraine, il est arrêté par la Gestapo et mis au secret dans la prison de Metz. Ainsi, le futur Président du Conseil (1947) et futur Ministre des Affaires étrangères (1948-1952) fut, à ce moment, le premier parlementaire  français à être incarcéré ! 

La "déclaration Schuman" du 9 mai 1950,  relative à la Communauté Européenne du Charbon et  de l'Acier, soigneusement préparée avec Jean Monnet  et son équipe, illustre bien les finalités de la  construction européenne ; elle reposait sur un  triptyque fondamental : réconciliation, solidarité, paix.